Récit : " Le Seigneur est mon berger " (d'après Jn 10,1-18 & 27-30)

" En vérité, en vérité, je vous le dis ; si quelqu'un n'entre pas par la porte dans l'enclos des brebis, mais s'il en fait l'escalade par un autre endroit, c'est un voleur et un brigand ; Celui qui entre par la porte est le berger des brebis. Le portier lui ouvre et les brebis écoutent la voix du berger. II appelle chacune de ses brebis par son nom et il les conduit dehors. Quand il les a toutes fait sortir, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix. Elles ne suivront pas quelqu'un d'autre. Au contraire, elles fuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des autres personnes. "

 

Jésus raconta cette parabole, mais les gens ne comprirent pas ce qu'il voulait dire. Alors Jésus dit à nouveau : " En vérité, en vérité, je vous le dis, Moi, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer et sortir, et il trouvera un pâturage pour se nourrir. Le voleur ne vient que pour voler, égorger et faire périr. Moi, je suis venu pour que les gens aient la vie et qu'ils l'aient en surabondance. Je suis, moi, le bon berger ; le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Celui qui n'est pas le berger travaille seulement pour de l'argent, les brebis ne lui appartiennent pas. Alors, quand il voit arriver le loup, il abandonne les brebis et s'enfuit. Le loup s'empare des brebis et les fait fuir de tous les côtés. En effet, celui qui travaille seulement pour de l'argent, ne prend pas soin des brebis.

 

Moi, je suis le bon berger ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît et que je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas dans cet enclos ; celles-là aussi, il faut que je les conduise ; elles écouteront ma voix ; alors il y aura un seul troupeau, un seul berger. Le Père m'aime, parce que je donne ma vie, afin de la recevoir à nouveau. Personne ne prend ma vie; mais je la donne moi-même. J'ai le pouvoir de la donner et j'ai le pouvoir de la recevoir à nouveau ; tel est le commandement que j'ai reçu de mon Père... "

Mais ceux qui écoutaient n'étaient pas d'accord entre eux à cause des paroles de Jésus. Alors Jésus leur dit : " Vous ne croyez pas, parce que vous ne faites pas partie de mes brebis. Mes brebis écoutent ma voix ; je les connais et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; elles ne mourront jamais et personne ne pourra les arracher de ma main. Mon Père est le plus grand, et nul ne peut rien arracher de la main du Père. Moi et le Père nous sommes un.