Pour connaître les dates de réunions et sessions de l'année Jésus et Marie - détail du retable de Comanna (Bretagne)
L'association Inter-Parole, ses activités, les formateurs
Pour aller visiter des sites avec lesquels nous entretenons des liens A lire
Retour vers la page d'accueil Les principes de la démarche catéchétique proposée
Jeu au cours d'une séance de catéchèse...
Bonne année de catéchèse !
Calendrier pour trouver une catéchèse correspondant au texte d'un dimanche ou d'une fête

Programme d'année de catéchèse 2015-2016
pour la fin de l'année liturgique B et le début de l'année C

(voir aussi le programme d'année de catéchèse pour " fin année C et début année A ")
(voir aussi le programme d'année de catéchèse pour " fin année A et début année B ")

Ligne directrice de l'année :
"Peuple de Dieu, en chemin avec Jésus-Christ"

Fin de l'année liturgique C - Lecture de Marc

Textes étudiés et propositions faites

Visées

Résumé des textes proposés

« Levons-nous et entrons en terre promise ! »

  •  Livre de Josué
"Jeu de Jéricho"
et célébration
pour réunir tous les enfants
du KT et lancer l'année
Disponible sur le site Inter-Parole

Comme le peuple de Dieu s'est mis en chemin derrière l'Arche pour franchir les obstacles et entrer en Terre promise, nous nous mettons en chemin avec Jésus, pour un nouveau départ, sur un chemin que nous ne connaissons pas encore et que nous avons à découvrir ensemble.
  • L'Arche d'Alliance est un coffre précieux contenant les Tables de l'Alliance (Tables de la Loi) données par Dieu à Moïse. Signe visible de la présence de Dieu au milieu de son peuple, c'est elle qui montre le chemin pour passer le Jourdain.
  • Portée en procession autour de Jéricho, elle manifeste que c'est Dieu qui en abat les murailles.
  • Elle va ensuite faire monter le peuple de Jéricho à Jérusalem, chemin que suivra le Christ dans l'Evangile.

« Seigneur, fais que je voie ! »

  • Bartimée
    (Mc 10,45-62)              
  • Conversion de Paul
    (Ac 9, 1-20)

Un jeu pour préparer la Toussaint : "Passeport pour la Sainteté"

Célébration de la Toussaint.
Disponible sur le site Inter-Parole

Pour prendre ce chemin, il faut que la Lumière de Jésus éclaire et guide tous ceux qui sont en recherche : qu'ils soient aveugles comme Bartimée, ou aveuglés par le fanatisme comme Saul.

Ce cheminement et cette transformation à la Lumière de Jésus, c'est le chemin de tous les Saints

  • Un mendiant aveugle, Bartimée, crie sa foi vers Jésus, malgré sa misère et malgré l'hostilité de la foule. Jésus entend son cri d'homme sincère. Cette rencontre va transformer la vie de Bartimée.
  • Un Pharisien zélé, Saul, pourchasse les Chrétiens qu'il jugeait infidèles à la foi juive. Un jour, sur la route de Damas, il va rencontrer le Seigneur. Il en sera ébloui, aveuglé. Il changera du tout au tout et mettra son zèle à annoncer Jésus-Christ.

« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour les autres  »

  • La veuve de Sarepta
    1R 17,7-16
  • L’offrande de la veuve
    Mc 12,41-44
Préparation à l'Eucharistie
La procession des offrandes

Disponible sur le site Inter-Parole

En donnant tout ce qu'elles ont pour vivre, chacune des deux veuves n'aurait plus qu'à mourir, si leur don ne les ouvrait justement à une autre vie, celle où donner sa vie pour les autres fait déjà entrer dans la Vie de Dieu.

Donner sa vie c'est recevoir la vie en devenant corps du Christ. C’est devenir partie du Trésor.
  • Le chemin du prophète Elie, le conduit dans le territoire païen, de Sarepta pour rencontrer une pauvre veuve étrangère qui doit subvenir à ses besoins pendant une période de famine, selon le projet du Seigneur. Cette femme donne tout ce qui lui reste pour vivre, à manger au prophète.
  • A Jérusalem Jésus regarde une pauvre veuve mettre dans le "Trésor" du Temple tout ce qu'elle a pour vivre. Ce qu’elle a donné  devient alors trésor pour tous. Elle est la figure du Christ dont le chemin aboutit à Jérusalem pour donner toute sa vie à l’humanité par sa mort et sa résurrection.

Début de l'année liturgique C - Lecture de Luc

Textes étudiés et propositions faites

Visées

Résumé des textes proposés

« L'Arche d’Alliance »
  • Montée de l'Arche à Jérusalem
    (2 Sam 6)
  • Visitation
    (Lc1, 39-56)

Pour préparer l'Avent et Noël,
la venue de Dieu parmi les siens.

  • Nativité :
    "Il a planté sa Tente parmi nous"

    (Jn 1,14)

Disponible sur le site Inter-Parole

La présence de Dieu dans l'Arche d'Alliance comme en Marie qui attend Jésus, remplit d'allégresse tous ceux qui l'accompagnent et l'accueillent.

Marie, nouvelle Arche d'Alliance, prend la route pour porter Jésus jusqu'à sa cousine Elisabeth.

Noël : Dieu, qui prend chair parmi nous,
"plante sa tente" parmi les hommes
pour cheminer avec eux.
  • Le roi David fait monter à Jérusalem, au son des trompettes et dans l'allégresse générale, l'Arche d'Alliance.
  • Marie, jeune vierge, est enceinte. Son enfant, c'est le Messie, celui qu'on attend depuis si longtemps. Elle se rend chez sa vieille cousine Elisabeth, la stérile, qui, elle aussi, attend un enfant : à Dieu, rien d'impossible.

    Marie, qui porte Jésus en elle, est comme la Nouvelle Arche d'Alliance. Elle aussi prend la route, celle du service et de l'amitié, celle qui consiste à porter Jésus aux autres.

Deux récits de repas

  • La veuve de Sarepta
    (1 R 17)         
  • Cana
    (Jn 2,1-13)

Préparation à l'Eucharistie
Les différentes parties de la messe
Disponible sur le site Inter-Parole

Deux récits de repas, de manque, de dons…

Ceux qui acceptent de suivre la Parole de Dieu en donnant ce qu'ils ont (si peu cela soit-il) et ce qu'ils sont, reçoivent  bien au-delà de ce qu'ils pouvaient espérer.

La vie rendue ou donnée, la fête du repas de noces et la joie de l'Alliance annoncent l'Eucharistie.

  • En une période de grande famine, une pauvre veuve étrangère s'apprête à partager avec son fils son dernier morceau de pain. Mais elle le donne au prophète Elie quand celui-ci lui demande à manger. En réponse à ce don, Elie, au nom de Dieu, promet que farine et huile ne s'épuiseront plus. La veuve et son fils vont pouvoir continuer à vivre.
  • Jésus est invité à une noce à Cana (en Galilée). Le vin vient à manquer. Jésus transforme en un vin excellent et surabondant, l'eau que contenaient six jarres d'eau destinée aux purifications rituelles des Juifs.

« Ma lumière et mon salut,
c'est le Seigneur  »

  • Buisson ardent
    (Ex 3,1-15;4,1-5)
  • Transfiguration
    (Lc 9,28-35)

Entrée en Carême
Chemin vers la Passion
Disponible sur le site Inter-Parole

Le terme d'Exode, aujourd'hui encore, est significatif de départ, de privations, mais aussi d'espoir et de liberté.

C'est l'expérience des Hébreux au désert, c'est l'expérience de nombreux migrants, c'est l'expérience des Chrétiens en Carême ; c'est le terme même employé par l'évangéliste Luc pour évoquer le chemin pascal qui va conduire Jésus jusqu'à Jérusalem, jusqu'au Golgotha.

  • Moïse a dû fuir l'Egypte ; il est devenu berger. Un jour, alors qu'il mène ses troupeaux dans le désert, il est "interpellé" par un buisson qui brûle sans se consumer. Dans le feu du buisson, Dieu lui révèle son nom et lui demande de faire sortir son peuple d'Egypte (où il est esclave) pour le guider vers la Terre promise (dont Jérusalem sera la capitale).
  • Monté sur une haute montagne avec Pierre, Jacques et Jean, Jésus apparaît à ses apôtres brillant comme le soleil et discutant avec Moïse et Elie : il leur parle de son départ (son Exode) pour Jérusalem.

« Père et Fils Prodigues »

Préparation :

  • au Sacrement de Réconciliation.
  • à la Semaine Sainte, à Pâques

Le chemin pascal passe par la mort.

C'est ce que connaissent et le fils prodigue dans sa déchéance, et Jésus dans sa Passion.

Mais ce chemin débouche sur la Résurrection. La joie du Père du Prodigue qui s'exclame : "Mon fils que voici était mort, il est vivant" est l'écho de la joie de Dieu, le Père de Jésus, notre Père à tous !

  • Un Père a deux fils : le plus jeune réclame son héritage et quitte son père. Il va être tellement "prodigue" de sa fortune qu'il en est réduit à la misère. Affamé, il décide de revenir chez son père comme simple ouvrier. Il est accueilli et embrassé par son père, avant même d'avoir pu formuler jusqu'au bout sa demande de pardon.
  • Jésus, Fils du Père, parce qu'il a proclamé sans concession la Parole de Dieu son Père, va être condamné comme le dernier des derniers. Il va subir la mort la plus honteuse pour l'époque : la crucifixion
Icône de Pâques
  • Femmes au tombeau
    (Lc 24,1-12)
Disponible sur le site Inter-Parole

Lecture d'image (une séance) pour le retour des vacances de Pâques.

  • Les femmes, qui avaient assisté à la mise au tombeau de Jésus le vendredi, trouvent le tombeau vide le dimanche et deux hommes en blanc qui leur annoncent la résurrection de Jésus.
« Ascensions »
  • Ascension d’Elie
    (2 Rois 2)             
  • Ascension du Christ
    (Ac 1,1-12)

 

Disponible sur le site Inter-Parole

L'Ascension d'Elie, celle de Jésus ouvrent une route à trouver pour tous ceux qui les ont suivis et qui reçoivent l'Esprit-Saint. Il s'agit pour eux, pour nous, d'inventer un chemin pour être "témoins" de Jésus-Christ jusqu'au bout du monde. Il s'agit pour chacun de "passer à l'âge adulte", de devenir responsable.

" Et voici que je suis avec vous
jusqu'à la fin du monde
"
a promis Jésus (Mt 28,20).

  • Du Jourdain qu'il a traversé à pied sec accompagné d'Elisée son disciple, le prophète Elie monte aux cieux. Il est suivi du regard par Elisée qui va lui succéder et qui reçoit, avec son manteau, l'Esprit de son maître. Le corps d'Elie est introuvable malgré des recherches de trois jours.
  • De Jérusalem, où il s'est manifesté plusieurs fois à ses amis après sa résurrection, Jésus est élevé aux cieux sous le regard des apôtres. Il leur laisse son Esprit et cette consigne : "Soyez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre."
« Poissons de Pâques »
  • Source du Temple
    (Ez 47,1-12)      
  • Pêche miraculeuse 
    (Jn 2, 11-19)

Préparation au Baptême

Disponible sur le site Inter-Parole

"Christ est ressuscité, Il est vivant", la Source du Temple peut féconder le monde.

Les eaux de cette Source et celles de la Mer de Tibériade sont pleines de ces drôles de poissons qui représentent les hommes immergés dans les eaux du Baptême, et sauvés de la noyade par les apôtres.

Quand Jésus demande à Pierre : "Suis-moi", ces deux mots impliquent un engagement total à la suite du Maître (Jn 21,19).

  • En Exil à Babylone, après la destruction du Temple, le prophète Ezéchiel a cette vision pleine d'espérance : une source jaillit du côté du Temple, irrigue tout le pays et assainit même les eaux de la Mer Morte ; les poissons s'y multiplient et ses rives sont couvertes d'arbres qui donnent des fruits toute l'année.
  • Ressuscité, Jésus se manifeste à ses disciples après une nuit de pêche infructueuse. Il leur donne l'ordre de jeter le filet à droite de la barque, et les pêcheurs ramènent autant de poissons que l'on comptait de nations étrangères !
« Ils sont passés de la mort à la vie »
  • Elie rend vie au fils de la veuve de Sarepta (1 R 17-24)
  • Jésus rend vie au fils de la veuve de Naïm (Lc 7,11-17)

Préparation au Baptême

Disponible sur le site Inter-Parole

"Vois, ton fils est vivant !", la vie donnée est signe de l'œuvre créatrice du Seigneur. C'est ce dont témoigne l'expérience des deux veuves.

Dans un monde éprouvé par la mort, le passage à la vie peut se faire à l'écoute de la parole de Dieu. Le Christ nous retourne vers la vie et nous fait passer par Lui, avec Lui, dans la ville du Bonheur, Lui qui en est la porte.

La vie est un don de Dieu que nous pouvons recevoir même sans la réclamer.

  • A la demande d'Elie et après avoir partagé entre Elie, son fils et elle tout ce qui lui restait pour vivre, la veuve païenne de Sarepta accueille chez elle Elie, l'immigré. Un peu plus tard, son fils meurt et la veuve accuse Elie d'avoir fait mourir son enfant au nom de son Dieu. Mais Elie invoque le Seigneur qui lui permet de rendre vie à l'enfant. Alors la veuve reconnaît Elie comme prophète du Seigneur dont la parole est vérité.
  • Jésus accompagné d'une grande foule arrive pour entrer dans la ville de Naïm, la ville du Bonheur. A la porte de la ville il rencontre une autre foule accablée de tristesse qui entoure une veuve dont le fils unique est mort et ce cortège quitte la ville pour enterrer le mort. Voyant cela, pris de pitié et ému jusqu'aux entrailles, le Seigneur console la veuve et interpelle le mort pour qu'il s'éveille. Celui-ci revient à la vie : il bouge et parle, à la stupeur de la foule qui glorifie Dieu et reconnaît en Jésus un grand prophète rappelant que " Dieu a visité son peuple ".